Nombre total de visites : 4260933
Aujourd'hui : 501
En ligne actuellement : 2

France - Circulation en hausse du Covid-19 en France : ces indicateurs à surveiller

2020-07-11 16:58:05 - Inférieur à 1 au niveau national ces dernières semaines, le R effectif est repassé au-dessus de cette barre en métropole.Alors que la France a passé vendredi la barre des 30 000 morts du coronavirus, l'agence sanitaire Santé publique France a noté dans son point hebdomadaire une "nouvelle tendance à l'augmentation de la circulation du virus SARS-CoV-2".

La circulation virale se maintient néanmoins "à un niveau bas", et la baisse du nombre de malades atteints d'une forme grave en réanimation se poursuit, passant sous la barre des 500, à 496 (-16 en 24 heures), précise la DGS dans un communiqué. Mais d'autres indicateurs invitent à la prudence.

Le taux R effectif

L'un des indicateurs suivis est le fameux "R effectif", c'est-à-dire le nombre de personnes infectées par un malade. Alors qu'il était inférieur à 1 au niveau national ces dernières semaines, ce nombre, basé sur les tests virologiques positifs, est repassé au-dessus de cette barre en métropole.

"La semaine dernière, en métropole, ce R était de 1,05, légèrement supérieur à 1, et en hausse par rapport à la semaine précédente, ce qui va dans le sens d'une tendance à l'augmentation de la circulation du virus", dit Sophie Vaux, de Santé publique France. Si en moyenne un malade infecte moins d'une personne, l'épidémie régresse. S'il en infecte deux (R=2), l'épidémie se diffuse, s'il en infecte une (R=1), l'épidémie se maintient, explique-t-elle.

"Cette tendance, si elle est concomitante d'une augmentation du nombre de tests RT-PCR réalisés, n'en indique pas moins une transmission qui permet au virus de se maintenir voire de progresser", écrit Santé publique France.

Nombre de cas

La semaine dernière, le nombre de cas d'infection confirmés (+14%), le taux de nouveaux cas et le nombre d'actes SOS médecins pour suspicion de Covid-19 étaient en augmentation par rapport à la semaine précédente. "On a une tendance à l'augmentation des nombres de nouveaux cas confirmés, mais qui reste modérée", ajoute Sophie Vaux. "On ne parle pas d'explosion de cas, mais il y a un frémissement qui appelle à la vigilance".

Parmi les 68 clusters (foyers de Covid-19) en cours d'investigation le 8 juillet, 20% concernaient la famille élargie (plusieurs foyers familiaux). "On est vraiment à un moment où on a des facteurs susceptibles de favoriser la reprise de l'épidémie et c'est absolument ce qu'on doit éviter", poursuit Sophie Vaux.

Dépistage massif en Mayenne

En Mayenne, un dépistage massif est ainsi en cours après l'apparition de six clusters, parmi lesquels des abattoirs et des établissements médicaux-sociaux, dont un qui diffuse dans la population. "La situation du département témoigne du fort potentiel évolutif qui demeure quand le virus continue de circuler et que les conditions de transmission sont favorables", décrit SPF dans son communiqué.

"Si les augmentations observées restent à ce jour modérées, elles invitent à la plus grande vigilance. Afin d'éviter toute reprise de l'épidémie, il apparaît indispensable que la population adopte rigoureusement les mesures de prévention préconisées" ajoute l'agence nationale.

Pic attendu sous deux semaines en Guyane

La Guyane, territoire amazonien voisin du Brésil, deuxième pays le plus touché au monde, comptait vendredi 5704 cas de coronavirus confirmés, dont 131 hospitalisations et 26 patients en réanimation, et 23 décès, pour une population officielle de 300 000 habitants. Le pic de l'épidémie, qui a démarré après le déconfinement, est attendu dans la deuxième quinzaine de juillet.

Plusieurs évacuations sanitaires de malades ont été réalisées vers la Guadeloupe et la Martinique, mais le manque de places dans les hôpitaux antillais commence à se faire sentir, a indiqué jeudi la directrice de l'ARS Clara de Bort lors d'un point-presse. Des évacuations sanitaires pourraient être organisées vers l'Hexagone.

lexpress.fr - Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

 

: Afrique Monde